EXPOSITIONS
 
Logo Chaib Sedduck

2ème Collaboration internationale
Biennale de Venise 2015

"The Base Of Venice"
Installation | Performance de Robert Suermondt
Sélectionneur et Curateur Luca Curci
04 Juillet au 22 Août, 2015 Venise, Italie


The Base Of Venice
Installation


M. Luca Curci à travers International ArtExpo & It’s Liquid invite Chaïb-Sedduk Contemporary Art Projects (CSCA) pour célébrer une nouvelle collaboration internationale pour l’Inauguration d’une nouvelle exposition Internationale au Palazzo Dolfin Bollani de Venise avec l’unique installation créée pour la Biennale de Venise 2015 de Robert Suermondt lors d’une “ Performance Intime”.

Robert Suermondt (Pays-Bas, Suisse et Slovenie) né à Genève en 1961.
Il a poursuivi des études d’art de l’Ecole supérieured’Art Visuel (ESAV) de Genève et a suivi un cursus de Post-graduat à The Riksakademie d’Amsterdam. Installé à Bruxelles, il expose regulièrement depuis 1986, lors d’expositions personnelles et collectives.

“The Base of Venice” est une Installation spécialement créée pour l’exposition de la Biennale de Venise 2015 où le visiteur trouvera une pièce unique dans son emballage.
Après avoir été imprégné par l’ambiance visuelle de l’espace, le visiteur devra se plonger dans la pièce maîtresse au travers du faisceau lumineux pour se trouver dans l’entre pour y découvrir l’image, le sujet voire le thème. “The Base of Venice” donne à voir deux réalités: l’une chromatique, l’autre symptomatique partageant l’esprit de l’espace, sa base avec le visiteur. L’immerssion contemplative laissera place à tous les sens.

Robert Suermondt avec cette personnelle et unique pièce placera une urne à la sortie de l’exposition comme partie intégrante de la performance afin d’avoir une réaction et interaction sur l’experience. Le visiteur sera invité à glisser une enveloppe dans laquelle il pourra retranscrire leur impressions, leur sensations et sentiments de ce vécu après avoir été submergé au coeur de la base. Robert Suermondt questionne dans son installation picturale la mobilisation du visiteur dans sa relation avec l’image comme un espace de négociation. Ce ressenti profond d’appropriation sera l’ultime niveau. Cette introspection comme une perception voulue autour d’une installation sera l’hypothèse d’une rencontre entre ces ensembles hétérogènes.  



Farid CHAÏB-SEDDUK




Collaboration internationale
Biennale de Venise 2015

"The Base Of Venice"
Installation | Performance de Robert Suermondt
Curateur Farid Chaïb-Sedduk (CSCA)
9-30 Mai, 2015 Venise, Italie


logo castello logo csca

The Base Of Venice
Projet d'Installation


Castello 925+Plus Gallery invite Chaïb-Sedduk Contemporary Art Projects (CSCA) pour célébrer une nouvelle collaboration internationale pour l’Inauguration du nouvel space avec une installation unique pour la Biennale de Venise 2015 en introduisant Robert Suermondt lors d’une “ Performance Intime”. Robert Suermondt (Pays-Bas, Suisse et Slovenie) né à Genève en 1961.

Il a poursuivit des études d’art de l’Ecole supérieured’Art Visuel (ESAV) de Genève et a suivi un cursus de Post-graduat à The Riksakademie d’Amsterdam. Installé à Bruxelles, il expose regulièrement depuis 1986, lors d’expositions personnelles et collectives.

“The Base of Venice” est une Installation spécialement créée pour l’exposition de la Biennale de Venise 2015 où le visiteur trouvera une pièce unique dans son emballage. Après avoir été imprégné par l’ambiance visuelle de l’espace, le visiteur devra se plonger dans la pièce maîtresse au travers du faisceau lumineux pour se trouver dans l’entre pour y découvrir l’image, le sujet voire le thème. “The Base of Venice” donne à voir deux réalités: l’une chromatique, l’autre symptomatique partageant l’esprit de l’espace, sa base avec le visiteur. L’immerssion contemplative laissera place à tous les sens.

Robert Suermondt avec cette personnelle et unique pièce placera une urne à la sortie de l’exposition comme partie intégrante de la performance afin d’avoir une réaction et interaction sur l’experience. Le visiteur sera invité à glisser une enveloppe dans laquelle il pourra retranscrire leur impressions, leur sensations et sentiments de ce vécu après avoir été submergé au coeur de la base. Robert Suermondt questionne dans son installation picturale la mobilisation du visiteur dans sa relation avec l’image comme un espace de négociation. Ce ressenti profond d’appropriation sera l’ultime niveau. Cette introspection comme une perception voulue autour d’une installation sera l’hypothèse d’une rencontre entre ces ensembles hétérogènes.  



Farid CHAÏB-SEDDUK




Lukasz Cendrowsky

"Sculptures"
Paris, Berlin, New York 2014 (AD)


Lukasz Cendrowsky
R1-2008-11, 2008 Steel sheets, Steel rods, 100x15x185 cm


Il croyait alors, comme il persiste à croire aujourd'hui, qu'il y a une frontière entre forme et matière, un lieu abstrait où le matériau est presque vide de sens alors que la forme est presque absolument dominante. son intérêt pour le minimalisme est le résultat de la recherche de cette frontière. Il essayait de faire mes sculptures aussi formelle que possible, ce qui était censé être évident a été la forme pure.

Aujourd'hui, il est dans un endroit légèrement différent, et ce qui le fascine n'est pas ce qui est au-delà de la frontière de l'importance, mais plutôt de la frontière en lui-même. Il essaie d'explorer le moment où la forme et la matière se rencontrent, sans la traverser. C'est pourquoi son récent ouvrage est basé sur un type spécifique de l'hybridité. La forme géométrique devient "contaminée" par l'irrégularité de la matière, les éléments synthétiques et aseptique sont confrontés à des éléments organiques. Ce système est censé sortir au grand jour le point où concret de détail rencontrer abstraction de la forme. Il ne sait pas si post-minimalisme est le terme exact pour décrire l'esthétique de son travail, mais il est sûr que ce que je fais est destiné à prendre la prochaine étape au-delà de l'art minimal.

La synthèse des éléments organiques et synthétiques est l'une des méthodes que j'utilise pour créer cette image "post-minimal" forme d'art. La relation entre les objets naturels et artificiels a un énorme potentiel visuel dont il est contraint à explorer. Il est intéressé à transcender la simple présentation de cette relation. Peut-être que l'artificiel est tout simplement un sous-ensemble de l'environnement naturel et le synthétique d'une autre forme de la matière organique.

Finalement, le concept le plus important pour lui, c'est l'idée de nouvel ordre à partir du chaos. Pour lui sculpture est une étude des possibilités et impossibilités de l'espace, et non des formes que l'on peut trouver contenue dans le milieu. C'est l'essence même du chaos: un nombre infini de formes. Son but est d'extraire de ce chaos un travail cohérent et complet. Il s'agit de l'auto-détermination de l'espace et la forme, les antithèses à l'idée classique de la découverte d'une forme qui est déjà dans le bloc de pierre ou de bois d'où la sculpture est faite. La forme spécifique n'est pas important pour lui, ce qui est important, c'est l'idée générale de la forme et de ses variations. 



Farid CHAÏB-SEDDUK




Mikhail Kovalevsky

"TRANSITION"
New York, USA 2014 (AD)


Mikhail Kovalevsky
Chaos 2010
Peinture acrylique et uréthane 100 x 30 cm


CSCA est fier de présenter à New York, USA after Paris, France ce jeune artiste russe: Mikhail Kovalevsky.

Il a étudié à la Faculté des arts graphiques ( 1997 -2002) et de cours postuniversitaires (2002-2005) à l'université de Kuban State à Krasnodar, Russie.
Après avoir été diplômé de l'université, il commença sa vie d'artiste et de carrière de créative. Il y a plusieurs choses dans le travail de M.Kovalevsky qui font de lui un artiste d'art contemporain visionnaire ainsi que dans son art graphique. Le contraste des couleurs est toujours présent. Dans ses oeuvres: Red, Portrait, Nerve, il a voulu étudier la femme d'un point de vue différent:

  • Comme une source de tous les êtres vivants sur terre, comme une mère, comme une déesse de la fertilité.
  • Comme un objet de désir sexuel, comme une source de plaisir.
  • Comme une personnalité complexe et multiple qui existe dans de nombreuses dimensions en même temps.

Dans ses oeuvres : Chaos, Vision, Alive et Noise Mikhail Kovalevsky montre la transition de la géométrie naturelle à l'homme qui changent, créent et modifient la structures. L'artiste amende son inspiration dans la nature et s'exprime à travers le contraste des couleurs, par une sorte de constructivisme qui caractérisent l'être humain et ses créations.

Mikhail Kovalevsky a toute mon attention face à son talent et à sa créativité.



Farid CHAÏB-SEDDUK





Paul Hunter

"Séries Ecran Argent, 2012"
Paris, Berlin 2014 (AD)


Paul Hunter
Séries Flux 2012, Aluminium, Myla, Acrylique sur toile, 40x60cm


Cette série récente argent écran de peintures comporte des éléments photographiques afin d'élargir sa vision artistique. Connu pour la peinture sur toiles et recouverts de feuilles d'or métalliques, dans cette nouvelle série, il applique des tirages photographiques sur toiles qu'il a mis sur feuilles d'aluminium. Peinture acrylique, brossé et versé en dessous et en particulier sur les photos, pour créer une atmosphère, d'effet irisé.

Il a pris ces photographies de New York lui-même. Il a longuement retravaillé la composition et l'éclairage de chaque photo et utilisé, des pigments légers rapides pour les imprimer sur transparents feuilles de Myla archives. Ces épreuves photographiques sont appliquées directement sur la toile d'aluminium recouvert de la création d'un réseau qui se chevauche. Il a ensuite ajouter des peintures, pigments et vernis pour créer un effet qui rappelle les images lumineuses de l'écran et l'histoire du cinéma et de la photographie.
Il s'agit d'une sélection qui reflète la lumière.

Il veut recréer l'ambiance des films muets du début du 20ème siècle.



Farid CHAÏB-SEDDUK





Phil Stein

"STREET"
Paris, Berlin, New York, 2014 (AD)


Phil Stein
54th & Broadway 11/12 Ink jet, Dura-lar, Matt board & Plexi 51x76 cm


"Streets" a évolué lentement à partir d'une précédente série. Les premières pièces avec un design similaire à la situation actuelle ont été développées au début des années 2008. Il y a beaucoup d'influences qui définissent cette imagerie des téléchargements fragmentées de la vidéo en ligne à l'échantillonnage musical et visuel si répandue dans nos médias. Le marouflage est une représentation physique de dimensions prédites par la théorie des cordes, et le fait que la quasi-totalité du contenu dans lequel nous sommes exposés tel l'audio, l'écran et l'impression est créé grâce à un programme en couches.

"Streets" est un processus de collage. Il est composé de jets d'encre d'archives sur une variété de l'acide journal gratuit. Ils sont montés avec PH neutre laminés à Sintra, ultra mince d'aluminium et le musée de grade mat planche sur une base de plexi.



Farid CHAÏB-SEDDUK





Military Eggs

David Gillet
Artiste français
Paris, France 2013 (AD)


Military Eggs
Military Eggs # 5 # 4, 2011
Bois Acier et Plastique


CSCA est heureux de vous avancer « Military Eggs » de David Gillet.

Dans cette série, ce jeune artiste autodidacte, grandement influencé par l'actualité du monde et de la société qui l'inspire au quotidien, se réapproprie le concept de Fabergé et de ses formes.

Longtemps bercé par la culture télévisuelle et ses combats sociétaux, l'art et la création se sont imposés à lui comme des vecteurs de communication alternatifs qui font appel à tous ses sens afin d'exprimer toutes ses émotions.

Il aime travailler les matières.
Il a envie que ses créations soient vues, admirées mais aussi critiquées.
Il souhaite qu'elles dérangent et surtout qu'elles suscitent interrogation et réflexion sur l'ambiance destructrice du monde d'aujourd'hui.

Pour David Gillet, l'art se doit de remettre en question les règles établies.



Farid CHAÏB-SEDDUK






Perspectives

Vernissage d'ouverture, Paris
Octobre 2011
Mikhail Kovalevsky / Isabelle Méglinky


Perspectives
Noise, 2010 Peinture Acrylique et Uréthane

Perspectives
Série Sculpture Construction, Ardoise


CSCA est heureux de vous convier à son vernissage d'ouverture PERSPECTIVES.
Perspectives de deux artistes qui montrent par leur travail la transition géométrique entre la matière et la structure. Leur inspiration dans le contraste des couleurs pour l'un et la matière pour l'autre représente bien pour chacun leur univers

Mikhail Kovalevsky avec ses créations influencées par les circonstances de la vie : son enfance, la désintégration de l'Union Soviétique et la transition vers le nouvel Etat Russe.

Isabelle Méglinky avec ses créations influencées par la matière, la multiplication des sens et des perspectives utilisant comme support l'ardoise au combien fragile, sensible et minutieusement sculptée.

La conjonction de ces deux artistes caractérise l'esprit CSCA dans ses perspectives de travail et de création, dans ses Directions de Projets et dans ses Conseils en Mangement de Carrière pour artistes émergents d'Art Contemporain.



M. Farid CHAÏB-SEDDUK





Giovanni Calvani

Artiste Italien
Technique mixte


Caged
Caged
Heads-Sets
Heads-Sets
Feathers
Feathers


CSCA a la plaisir de vous présenter ce jeune artiste italien, né en Afrique du Sud, qui après avoir beaucoup voyagé et exposé entre l'Afrique, l'Europe et les Etats Unis revient en Europe avec une oeuvre riche en couleurs pour faire éclater son art.

Le rouge, le vert, le jaune, le blanc, le rose, le violet et le noir sont ses couleurs pour sa peinture abstraite, figurative et de nature morte. Couleurs qui lui font éclater toute son énergie avec anticipation. L'abîme du blanc sur la toile attend d'être exploré comme un chemin parcouru dans sa tête qui porte la vie dans toutes ses valeurs qui va au-delà de l'existence. Il se remplit de vibrations semblables à celles que l'on ressent en musique.

Art, couleurs, matières et peintures sont comme l'adrénaline qui s'immerge en lui et là tout est beau et il sait enfin qu'il pourrait peindre, tout ce qu'il voudrait. L'art donne un sens à sa vie car maintenant il essaie d'en faire son art véritable et ce serait son cadeau en retour, s'il le pouvait !!!

Pour Giovanni Calvani être un artiste aujourd'hui a plus de sens que jamais dans l'histoire, même si seul l'artiste le sait car il va vers la fin de quelque chose de réel qu'il s'efforce d'atteindre : sa réalité d'artiste

Giovanni Calvani a toute mon attention face à sa richesse et à sa volonté d'exprimer à travers son art, ce qu'il est : un artiste. 

M. Farid CHAÏB-SEDDUK





life

Mikhail Kovalevsky
( France et USA, AD )


Construction
Life 2009
Peinture acrylique et uréthane 60 x 30 cm


CSCA est fier de présenter ce jeune artiste russe: Mikhail Kovalevsky. Il a étudié à la Faculté des arts graphiques ( 1997 -2002) et de cours post-universitaire (2002-2005) à l'université de Kuban State à Krasnodar ,Russie. Après avoir été diplômé de l'université, il commença sa vie d'artiste et de carrière de créative. Il y a plusieurs choses dans le travail de M.Kovalevsky qui font de lui un artiste d'art contemporain visionnaire ainsi que dans son art graphique. Le contraste des couleurs est toujours présent.

Dans ses oeuvres: Red, Portrait, Nerve, il a voulu étudier la femme d'un point de vue différent:

  • Comme une source de tous les êtres vivants sur terre, comme une mère, comme une déesse de la fertilité.
  • Comme un objet de désir sexuel, comme une source de plaisir
  • Comme une personnalité complexe et multiple qui existe dans de nombreuses dimensions en même temps.

Dans ses œuvres : Chaos,Vision, Alive et Noise Mikhail Kovalevsky montre la transition de la géométrie naturelle à l'homme qui changent, créent et modifient la structure. L'artiste amende son inspiration dans la nature et s'exprime à travers le contraste des couleurs, par une sorte de constructivisme qui caractérisent l'être humain et ses créations.

Mikhail Kovalesvky a toute mon attention face à son talent et à sa créativité.

M. Farid CHAÏB-SEDDUK





construction

Isabelle Méglinky
construction

( France et USA, AD )


Construction
Construction Monumentale IV, Ardoise

CSCA a pensé et voulu contempler aux yeux et aux regards de tous ce qui fait le monde de l'art. A travers ce concept représentant l'univers du vide et du plein, de l'ombre et de la lumière, de la fragilité et de la solidité, de la sérénité et de l'oppression dans toutes ses dimensions que l'artiste a voulu s'exprimer.

Isabelle MEGLINKY explore un travail d'opposition, d'équilibre de forces antagonistes et de ses tensions. Elle recherche depuis des années en utilisant différents média (sculpture, peinture et photographie) à décupler ce thème en l'adaptant et en le déclinant à la spécificité des supports.

Ses sculptures avec pour matière l'ardoise, partie d'un cube tantôt construit, fermé, ouvert, déconstruit, assemblé ou multiplié pour arriver à des constructions monumentales et pour certaines monumentalement horizontales suggérant des villes de gratte-ciel qui furent le début de sa nouvelle série dite : construction  .

Ses peintures trouvent l'inspiration dans la sensation de la multiplication des sens et des formes géométriques simples et pleines de perspectives. Ses mouvements dans l'espace à travers ses jeux de lumières et ses hauteurs donnent une dimension des villes tout en s'arrêtant à sa seule forme d'expression urbaine qui s'étend à l'essentiel : l'équilibre et l'ascension vers le ciel qui flirte avec les tours d'où et donc les gratte-ciel !!!!

Sensations des villes absorbantes, encerclantes et envoûtantes qui rejoignent sous une autre forme d'expression toujours la même thématique de la dite série :  construction  .

M. Farid CHAÏB-SEDDUK